Avec Chance, vous identifiez quel est votre job idéal, grâce à l'analyse de vos motivations, de vos forces et de votre profil réalisée avec votre coach Chance. Puis vous êtes accompagné pas ce coach dans la mise en oeuvre, étape par étape, d'un plan d'actions réaliste pour atteindre ce job ! En savoir plus >

Quel est le bon moment pour se reconvertir ?


Accueil   >   Reconversion professionnelle   >   Quel est le bon moment pour se reconvertir

A un moment ou un autre de sa carrière, tout le monde peut se mettre à douter. Est-ce réellement le métier que je voulais faire ? Suis-je fait pour ça ? Il n'en faut pas plus pour que l'idée de reconversion professionnelle se mette à germer dans votre esprit. Devez-vous pour autant écouter cette petite voix intérieure qui vous propose de changer de voie ? Quel est le moment clé pour se reconvertir ? Avant de changer de métier sur un coup de tête et finir par le regretter, il est préférable d'apprendre à détecter le bon signal. Voici 12 indices pour vous permettre de savoir s'il s'agit du bon moment pour votre reconversion professionnelle.

"Je ne trouve plus de sens à mon métier".

Votre métier doit refléter votre modèle de valeurs et le sens que vous donnez à la vie. Si vous trouvez que vos tâches n'ont pas de sens ou qu'elles vont à l'encontre de vos principes, il est temps de passer à autre chose. De plus en plus de salariés qui ne comprennent pas la portée de leurs missions ou l'utilité de leur présence dans leur entreprise décident d'entamer une ré-orientation professionnelle. A un tel point que les psychologues ont déjà trouvé un nom à ce phénomène : le brown-out.

"Je sens que je m'ennuie".

Tous les métiers peuvent être marqués par une baisse d'activité passagère. Il y a des moments où l'on a moins de choses à faire. C'est une période peu agréable pour un employé mais qui fait parfois partie d'une saisonnalité du marché (restauration, hôtellerie, commerce, vente, etc.). Pour autant, l'ennui ne doit pas devenir une composante à part entière de votre travail. Si vous sentez l'ennui s'installer durablement dans votre quotidien professionnel, prenez les choses en main avant que le bore-out n'ait raison de vous. Votre métier doit vous apporter de la joie et vous occuper l'esprit et non être source de détresse psychologique !

Changer de métier quand on a la trentaine >


Changer de métier quand on a la quarentaine >

"Je ne m'entends pas avec mon boss".

Il ne faut jamais laisser des relations humaines se détériorer au point d'aller au bureau à reculons. Lorsque des différends personnels ou professionnels bloquent la communication avec votre hiérarchie et que vous vous adressez à votre patron la boule au ventre, dans la crainte d'une confrontation, osez vous affirmer et en parler, avant de réfléchir à quitter votre poste. Tout le monde a le droit à de la considération.

"Je ne m'entends pas avec mes collègues".

Si ce n'est pas avec votre chef, peut-être ressentez-vous des tensions permanentes avec votre entourage au travail. Qu'il s'agisse de votre voisin de bureau ou d'un employé d'un autre département, il n'est jamais bon de laisser un tel climat de négativité vous envahir. Les risques de débordement sur votre vie privée sont bien réels. Pour faire face à cette situation, il est plus judicieux de choisir de partir et recommencer ailleurs.

"Je ne suis pas assez payé".

Votre salaire ne doit pas juste vous donner de quoi survivre ou nourrir votre famille. Il doit être la juste rémunération de vos compétences et de votre implication dans l'entreprise. Si ce n'est pas le cas, croyez en vous et dites-vous qu'un autre employeur saura vous apprécier à votre vraie valeur.

"Je fais un boulot répétitif".

Si votre semaine n'est rien d'autre qu'une succession de "métro, boulot, dodo" ponctuée de tâches peu gratifiantes et diversifiées, il est temps de voir plus grand. N'abandonnez pas vos ambitions mais considérez plutôt les opportunités de reconversion professionnelle.

"J'ai besoin de rebondir après un accident professionnel ou personnel".

Il suffit parfois d'une déception ou d'une mauvaise expérience pour se rendre compte à quel point la vie est précieuse et fragile. Pas question alors de se complaire dans une situation de blocage. La reconversion professionnelle est un excellent moyen de retrouver un nouveau souffle.

"J'ai trop de pression, je sens que je vais faire un burnout".

Au même titre que le bore-out et le brown-out évoqués plus haut, le burnout est un cercle vicieux. Il est souvent difficile d'en sortir. Lorsque vous croulez sous le travail, que votre niveau de stress augmente et que vous vous sentez au bord de la crise de nerfs, parlez-en autour de vous. Faites le point et évaluez les options de reconversion professionnelle dont vous pouvez bénéficier.

"Je souhaite plus de souplesse, un meilleur équilibre de vie".

Pour votre bien-être, il est important que votre vie professionnelle soit en accord avec votre vie privée. Vous devez avoir suffisamment de temps et d'espace pour vous consacrer à vos loisirs ou votre famille. Dans le cas contraire, analysez les perspectives que pourrait vous apporter une carrière dans un autre domaine. Il en va de votre bonheur et celui de vos proches.

"J'aimerais lancer mon entreprise, me mettre à mon compte".

Les besoins en reconversion professionnelle sont parfois déterminés par une envie d'indépendance et de plus grande autonomie. Avez-vous pensé à devenir freelance ou chef de votre propre entreprise ? Un changement de statut, c'est également une reconversion. Bien souvent, le désir de rompre avec le salariat devient plus fort que la peur de se lancer.

"Je veux partir à l'étranger".

Parmi les facteurs de monotonie de votre quotidien, il peut y avoir le fait de toujours voir les mêmes personnes et parcourir les mêmes endroits. Ce qu'il vous faut alors, c'est un nouveau défi à la hauteur de vos aspirations pour sortir de votre zone de confort. Vous en rêvez depuis longtemps, il est temps de le faire : partez à l'étranger ! Quelques idées : regardez les offres d'emplois en Amérique du Nord, partez en Australie avec un Visa Vacances Travail ou ouvrez une maison d'hôte dans une petite ville touristique d'Asie. Ce sera aussi l'occasion d'apprendre une nouvelle langue !

C'est un fait : la vie passe trop vite. Quel que soit le signal qui vous pousse à vous reconvertir, il peut être difficile de l'accepter si on accorde trop d'importance aux habitudes et à la peur de l'inconnu. Si vous sentez que c'est le bon moment pour changer de vie professionnelle, faites-le sans plus attendre, sinon vous risquez de vous réveiller un jour et de réaliser qu'il est maintenant trop tard.