Avec Chance, vous identifiez quel est votre job idéal, grâce à l'analyse de vos motivations, de vos forces et de votre profil réalisée avec votre coach Chance. Puis vous êtes accompagné pas ce coach dans la mise en oeuvre, étape par étape, d'un plan d'actions réaliste pour atteindre ce job ! En savoir plus >

Reconversion: les métiers tendances


Accueil   >   Reconversion professionnelle   >   Les métiers tendance

Quels sont les métiers en vogue ? Plus encore, dans le cadre d'une reconversion professionnelle, quels domaines sont les plus plébiscités ? Parce qu'il est important de rester dans le coup, nous partageons avec vous dix idées de métiers tendances pour une reconversion professionnelle réussie.

Tout est affaire de mode : les loisirs, l'habillement, la cuisine... mais aussi le travail ! Au tournant des années 1980 et 1990, alors que le capitalisme s'étendait dans le monde entier, on était à la mode lorsqu'on souhaitait se lancer dans les affaires. Puis l'engouement a stagné. Au cours des années 2000, nouveau millénaire oblige, les ambitions ont changé. Faire un métier tendance, c'était alors s'occuper des autres plutôt que de se concentrer à faire fructifier son argent : le social, l'humanitaire, l'aide aux personnes en situation difficile... Et aujourd'hui ? Qu'en est-il ? Les tendances ont-elle évolué ? Quels sont les métiers en vogue ?

1 : Devenir consultant.

Lorsqu'on envisage une reconversion professionnelle, c'est qu'on a déjà travaillé. Autrement dit, on a accumulé une expérience professionnelle relativement importante dans un domaine selon le temps qui a été consacré (de quelques années à plusieurs décennies, selon les cas). Un profil idéal pour se lancer dans le conseil : accompagner d'autres entreprises pour qu'elles brillent dans le domaine dont vous êtes un expert. Ceux qui choisissent de se reconvertir par sentiment d'inutilité apprécieront de pouvoir apporter des solutions déterminantes aux nombreux problèmes qui se dressent sur le chemin des clients. Un métier qu'il est possible d'exercer sans formation additionnelle et à son compte. Il est donc courant que le reconverti gagne plus que dans son métier précédent.

2 : Devenir formateur.

Se reconvertir, c'est chercher un nouveau sens à donner à sa vie professionnelle. Pour autant, nombreux sont ceux à continuer à chérir le domaine dans lequel ils exercent, en particulier s'ils le font déjà depuis longtemps. Si vous êtes en fin de carrière, le métier de formateur pourrait être fait pour vous. Il s'agit d'apprendre à d'autres personnes à faire ce que vous êtes habitué à faire vous-même. Que demander de mieux ? Quel autre métier pourrait bien mettre encore plus au centre votre expérience et votre personnalité ? En devenant formateur, vous n'aurez parfois même pas l'impression de faire un métier mais plutôt de transmettre votre passion ou le goût de votre secteur. Bien entendu, vous devez aimer le contact social et être patient et pédagogue. Très à la mode, ce métier est facile d'accès pour les personnes expérimentés et peut même vous être proposé en tant que promotion par votre propre entreprise. Avec valorisation de salaire à la clé, cela va de soi !

3 : Devenir un défenseur de l'environnement.

Ce n'est un scoop par personne, l'état de santé de notre chère planète n'est pas très rassurant. Si les sociétés intègrent de plus en plus souvent des politiques respectueuses de l'environnement dans leurs procédés de production ou leur fonctionnement au quotidien, l'intervention d'experts en la matière peut s'avérer nécessaire. Et c'est là que vous pouvez intervenir ! C'est un secteur qui peine à recruter par manque de salariés suffisamment qualifiés. Pour devenir spécialiste de politique environnementale en entreprise, vous devrez suivre une formation adaptée, souvent sur une période relativement courte. La difficulté de recrutement vous met dans une position confortable face à l'employeur pour négocier votre salaire.

4 : Se lancer en tant que commercial.

L'avantage du commercial c'est qu'il est nécessaire dans chaque secteur. Métier dynamique, il offre des salaires intéressants et des perspectives d'évolution réelle avec une formation peu contraignante qui s'effectue en grande partie sur le terrain. Parfois, il vous suffit de vous montrer convaincant à un entretien sans autre diplôme ou expérience pour être engagé. Après tout, c'est bien ce qu'on demande à un commercial !

5 : Travailler dans le secteur de la banque et de l'assurance.

Ce secteur occupe une place majeure dans notre économie actuelle. Ce n'est donc pas une surprise si il recrute en permanence et doit s'ouvrir pour cela à des profils variés. Nombreux sont ceux à être recrutés pour leurs qualités humaines ou leur compréhension des problématiques économiques malgré le manque d'expérience. Les compétences comportementales sont même souvent plus importantes que les formations suivies : capacités de communication, sens relationnel, qualités d'écoute, goût du défi, appétance pour la vente, amour des chiffres... Une formation en entreprise est alors donnée par la suite. Les salaires de début de carrière, autour de 2.000 euros mensuels, peuvent rapidement augmenter avec les responsabilités confiées.

6 : Se lancer dans l'aventure de l'entrepreneuriat.

C'est peut-être la voie la plus tendance en matière de reconversion. Qui ne voudrait pas être son propre patron ? Si l'indépendance est pour vous un élement central pour votre carrière, vous êtes sûrement faits pour être entrepreneur. Attention, la concurrence est parfois rude et les opportunités financières bien moins alléchantes qu'il n'y paraît, particulièrement au début.

7 : retourner à la terre. La reconversion, c'est aussi une question de valeurs.

De nombreux cols blancs se sentent perdus et plutôt que de rejoindre les rangs de leurs collègues cols bleus en usine préfèrent rejoindre la nature. On pourrait les appeler cols verts : ce sont les nouveaux agriculteurs. Des formations sont souvent à prévoir pour ce métier qui ne s'improvise pas. Sachez aussi que le rythme journalier est soutenu et les salaires malheureusement peu valorisants.

8 : devenir boulanger ou pâtissier.

Qui n'attend pas avec impatience le café du matin ou le dessert du repas ? Sans boulanger ni pâtissier, la vie serait tellement plus difficile. C'est ainsi que certains employés choisissent de se reconvertir pour passer de l'autre côté du comptoir et vendre un peu de rêve tous les jours à des millions de Français qui leur sont reconnaissants. En voilà un métier gratifiant !

9 : devenir coach.

Aujourd'hui, on peut être coach pour tout : sport, yoga, danse, épanouissement personnel, nutrition... Si vous avez un domaine de prédilection, lancez-vous et comptez sur votre passion et votre curiosité pour vous former rapidement. Votre rémunération dépendra de votre capacité à faire grandir votre clientèle. Ne pas sous-estimer le pouvoir du bouche à oreille !

10 : devenir nutriotionniste.

Plus qu'un coach en nutrition, un nutrionniste est un véritable professionnel de la santé. Prévoyez donc une formation adéquate si vous voulez propager une alimentation plus saine autour de vous !

conclusion

Cette liste est avant tout à considérer comme plusieurs pistes. Tous les métiers ne conviennent pas à tous les profils ! Pour trouver des idées pertinentes faites pour vous, adaptées aussi bien à vos forces qu'à vos contraintes, notre application gratuite saura vous aider !